STANDARD +2125369000


Première opération d'un rétrécissement aortique

Une patiente, âgée de 30 ans, avait été transférée aux Urgences dans un état critique, suite à une hypertension artérielle et d'autres symptômes. Après plusieurs diagnostics, il s'est avéré qu'elle souffrait d'un rétrécissement aortique nécessitant une intervention chirurgicale par le biais d'un cathétérisme cardiaque.

Cette opération minutieuse consiste à élargir le rétrécissement en introduisant une sonde dans l'artère tout en évitant une intervention chirurgicale classique. L'état de la patiente, placée sous surveillance au service de la réanimation et d'anesthésie du CHU, est stable, assure la même source, relevant que cette intervention s'inscrit dans le cadre de la prise en charge des patients du troisième âge grâce aux équipements dont dispose le CHU. Il faut noter que le rétrécissement aortique est la maladie la plus fréquente traitée par la chirurgie des valves cardiaques. Elle est due au vieillissement naturel de cette valve qui se calcifie et se rétrécit au fil des années. Ce rétrécissement crée un obstacle à l'éjection du sang depuis le ventricule gauche vers l'aorte.


Cette pathologie concerne le plus souvent les sujets âgés. Toutefois, ce rétrécissement peut survenir chez des sujets plus jeunes qui étaient porteurs, souvent sans le savoir, d'une malformation de leur valve